The Dark Knight Rises

The Dark Knight Rises
Close

Résumé

Huit ans après être devenu un vigile en cavale, Batman doit affronter deux nouveaux venus, Catwoman et le brutal Bane. En version IMAX dans des cinémas selectionnés.

Avec

Christian Bale, Anne Hathaway, Joseph Gordon-Levitt, Tom Hardy, Gary Oldman

Détails de production

  • Classement:
    Non disponible
  • Durée:
    2 hr. 44 min.
  • Format(s):
    2D, IMAX

Résumé

Huit ans après être devenu un vigile en cavale, Batman doit affronter deux nouveaux venus, Catwoman et le brutal Bane. En version IMAX dans des cinémas selectionnés.

Détails de production

  • Durée
    2 hr. 44 min.
  • Date de sortie
    vendredi, 20 juillet, 2012-Sortie limitée
  • Classement
    Non disponible
  • Genre
    Action/Adventure
  • Réalisé par
    Christopher Nolan, Charles Roven, Emma Thomas
  • Dirigé par
    Christopher Nolan
  • Écrit par
    Jonathan Nolan, Christopher Nolan, David S. Goyer, Bob Kane
  • Studio
    Warner Bros. Pictures
  • Format(s)
    2D, IMAX

CRITIQUE

jeudi, 18 décembre
Modifier la date
Code postal
Distance
HorairesCritiqueAvis du publicBandes-annonces et clipsPhotos

The Dark Knight Rises

Chaque bonne histoire repose sur un élément auquel on peut s’identifier, et quand il s’agit des films axés sur des héros de bandes dessinées plus grands que nature, ce point d’ancrage est d’autant plus important. «Batman Begins» a livré une histoire de grande envergure sur les origines du héros. «The Dark Knight» a minimisé le défenseur de la justice pour faire place à un vilain qui a éveillé la peur dans nos cœurs, à un tel point qu’on a prié pour que quelqu’un mette fin à ce chaos total. «The Dark Knight Rises», le troisième volet de la trilogie Batman du réalisateur Christopher Nolan, contient beaucoup d’«objets cinématographiques» en deux heures et demie, mais ne provoque pas vraiment de courant émotionnel. Du point de vue du divertissement, le scénario inégal nuit aux interprétations passionnées et à l’action à grande échelle. «Dark Knight Rises» lance une tonne d’idées, mais sans que le spectateur s’en soucie vraiment.

Le film reprend le fil de l’histoire huit ans plus tard, alors que Batman/Bruce Wayne (Christian Bale) est en fuite pour échapper à un crime dont il est accusé mais qu’il n’a pas commis: le meurtre du procureur Harvey Dent. Le commissaire Gordon (Gary Oldman) connaît la vérité sur la disparition de Harvey, mais sa mort inopportune revigore la police de Gotham d’une façon sans précédent. La criminalité a pratiquement disparu dans la ville, et pendant près de dix ans, Gotham n’a pas vraiment eu besoin de Batman. Mais quand arrive le mercenaire musclé Bane (Tom Hardy), qui s’apprête à détruire la ville sans aucune pitié, Batman se découvre une nouvelle utilité. L’émergence de cette menace — et l’arrivée de Selina Kyle (Anne Hathaway), la voleuse féline dont les plans vont au-delà des vols de bijoux — réussit à faire sortir Batman de sa tanière.

Malgré sa durée plus longue qu’à l’habitude, la conclusion épique de Christopher Nolan donne l’impression d’être trop pressée. «The Dark Knight Rises» est un film ambitieux qui développe les volets de son ensemble déjà vaste, mais en y ajoutant une poignée de nouveaux personnages, chacun avec sa propre mission à accomplir. Ce n’est qu’à la moitié du film, quand le réalisateur coupe les excès de gras, unit son équipe et permet au devoir impératif de dicter le cheminement de l’action, que le film trouve le bon rythme.

«The Dark Knight Rises» est renforcé par sa distribution. Christian Bale, qui a pris une position moins centrale dans ce troisième volet, unifie la trilogie avec sa meilleure interprétation de Batman jusqu’à maintenant. C’est physique, émotif et primaire. Pour la première fois, on voit Batman de près, en train d’agir comme un humain sous son costume de chauve-souris.

Quant aux combats et aux bagarres, «The Dark Knight Rises» est à son meilleur quand Christopher Nolan laisse aller les scènes viscérales. Même si les scènes de poursuite qui font la marque de cette franchise semblent répétitives ici (la seule variation évidente est la tournée de Gotham en plein jour), Christopher Nolan sait très bien comment maximiser le potentiel des scènes tournées en IMAX. «The Dark Knight Rises» est un film qui vaut vraiment le coup d’être vu dans ce format.

En dépit de toutes ses qualités, «The Dark Knight Rises» semble vide à l’intérieur. Cela revient à ce qu’on disait au début : l’importance d’offrir au public quelque chose qui l’intéresse. Et dans un film sur Batman, on espère que ce point d’intérêt soit Batman lui-même. Mais quand on réalise que Bruce Wayne disparaît pendant une bonne partie du film, on finit par se demander de quoi ce film est censé parler au juste. La cacophonie bien orchestrée de sons et d’images réussit généralement à capter notre attention, mais ce bombardement ne suffit pas à nous faire oublier cette question de fond.

Avis du public: The Dark Knight Rises

Close

You're gonna need a bigger boat_fr

Vous avez déjà 5 cinémas préférés à votre liste. Pour retirer un cinéma de votre liste de cinémas préférés, effectuez une mise à jour en consultant la section Cinémas préférés de « Mon Compte ».

dark_knight_rises
  • Movie Tickets.ar
  • Movie Tickets.ca
  • Movie Tickets.cl
  • Movie Tickets.ie
  • Movie Tickets.mx
  • Movie Tickets.ni
  • Movie Tickets.sp
  • Movie Tickets.uk
  • Movie Tickets.us

MovieTickets.ca, chef de file mondial de ventes d'entrées cinéma á l'avance se trouve parmi les sites les plus visités pour l'actu, les interviews des célébrités, les critiques des films et les bandes-annonces. De même, vous y pouvez accéder toute l'info du cinéma, vérifier l'horaire des séances des films, regarder des vidéo-clips, plus encore.