The Perks of Being a Wallflower

The Perks of Being a Wallflower
Close

Résumé

Le film «The Perks of Being a Wallflower» est une histoire drôle et touchante inspirée du roman épistolaire à succès de Stephen Chbosyky, une sorte de classique moderne qui traite des hauts et des bas du passage à l’âge adulte. Mettant en vedette Logan Lerman, Emma Watson et Ezra Miller, «The Perks of Being a Wallflower» est une histoire...

Résumé complet

Avec

Logan Lerman, Emma Watson, Ezra Miller, Mae Whitman, Kate Walsh

Détails de production

  • Classement:
    Non disponible
  • Durée:
    1 hr. 42 min.
  • Format(s):
    2D

Résumé

Le film «The Perks of Being a Wallflower» est une histoire drôle et touchante inspirée du roman épistolaire à succès de Stephen Chbosyky, une sorte de classique moderne qui traite des hauts et des bas du passage à l’âge adulte. Mettant en vedette Logan Lerman, Emma Watson et Ezra Miller, «The Perks of Being a Wallflower» est une histoire touchante faite d’amour, de perte, de peur, d’espoir et d’amis inoubliables qui nous aident à traverser cette étape difficile de la vie.

Détails de production

  • Durée
    1 hr. 42 min.
  • Date de sortie
    vendredi, 5 octobre, 2012-Sortie nationale
    vendredi, 28 septembre, 2012-Sortie limitée
    vendredi, 21 septembre, 2012-NY/LA
  • Classement
    Non disponible
  • Genre
    Romance
  • Réalisé par
    Lianne Halfon, Russell Smith, John Malkovich, Stephen Chbosky
  • Dirigé par
    Stephen Chbosky
  • Écrit par
    Stephen Chbosky
  • Studio
    Lionsgate Films
  • Format(s)
    2D

CRITIQUE

lundi, 22 décembre
Modifier la date
Code postal
Distance
HorairesCritiqueAvis du publicBandes-annonces et clipsPhotos

The Perks of Being a Wallflower


Quand on est adolescent, on a l’impression que le monde entier est contre nous. Dans le film de l’écrivain et réalisateur Stephen Chbosky, «The Perks of Being a Wallflower», il est possible que le monde entier soit vraiment contre Charlie (Logan Lerman), dont la première année à l’école secondaire pourrait bien servir d’exemple à la loi de Murphy. Tourmenté par les souvenirs de la mort de deux proches et par une angoisse sociale généralisée, Charlie aborde son entrée au secondaire de façon passive. Quelques jours d’intimidation plus tard, Charlie se lie d’amitié avec deux mésadaptés plus âgés que lui, Patrick (Ezra Miller) et Sam (Emma Watson), qui lui enseignent comment vivre sans peur. «The Perks of Being a Wallflower» commence avec un désavantage : les introvertis ne sont pas très engageants, mais Stephen Chbosky entoure Charlie de personnages pittoresques qui l’aident à s’épanouir et injectent l’énergie nécessaire à cette histoire de passage à l’âge adulte.


Situé dans une version intemporelle des années 90, le monde de Charlie est rempli de manuscrits, de cassettes audio et d’une quantité de tweed tout juste supportable. Il écrit des lettres à un destinataire sans nom pour se libérer, une mesure préventive qui vise à l’empêcher de reproduire le vague incident qui l’a autrefois envoyé à l’hôpital. Le décor glauque de Pittsburgh correspond parfaitement à l’existence terne de Charlie. Et quand il prend finalement vie en se liant d’amitié avec la clique de Patrick et Sam, la ville s’éveille aussi. Tout comme les disques en vinyle que Sam vénère, Stephen Chbosky traite l’expérience de Charlie dans une banlieue de Pennsylvanie avec des émotions crues, des lumières intenses et du cran cinématographique à chaque virage. La musique de Michael Brook et une bande sonore habilement conçue accompagnent cette affaire épisodique, qui se concentre sur la quête de Charlie pour trouver la chanson qu’il entendra au moment le plus important de sa vie.

Le charme qui empêche «The Perks of Being a Wallflower» d’imploser sous son propre poids réside dans l’excellent choix d’acteurs fait par Stephen Chbosky. Logan Lerman a le travail ingrat d’incarner Charlie; souvent contraint aux sourires timides et aux haussements d’épaules, il laisse toutefois libre cours aux plus grandes peurs et aux plus grands problèmes de Charlie jusqu'à ce qu’il soit trop tard dans le film. Emma Watson se distingue dans la peau de la fille pleine de cran que tout le monde aime, mais elle est éclipsée par Mae Whitman qui incarne Mary Elizabeth, une autre amie rebelle de la clique qui s’éprend de Charlie. Mais la vraie vedette du film est Ezra Miller, qui surfe toujours sur le succès de «We Need to Talk About Kevin» et qui prend ici une direction tout à fait différente dans le rôle de Patrick, un petit futé turbulent qui tente d’avoir une relation ouvertement homosexuelle avec le capitaine de l’équipe de football, mais qui cache sa douleur par l’humour. Une scène de confrontation à la cafétéria de l’école est l’une des meilleures scènes cinématographiques de l’année.


Stephen Chbosky a adapté «The Perks of Being a Wallflower» de son propre roman, et le film paraît alourdi par une structure pesante. Mais il réussit à transmettre des émotions — il n’y a aucune recette magique pour survivre à l’adolescence. C’est désordonné, choquant et parfois beau. Cela résume à peu près le film.

Avis du public: The Perks of Being a Wallflower

Close

You're gonna need a bigger boat_fr

Vous avez déjà 5 cinémas préférés à votre liste. Pour retirer un cinéma de votre liste de cinémas préférés, effectuez une mise à jour en consultant la section Cinémas préférés de « Mon Compte ».

perks_of_being_wallflower
  • Movie Tickets.ar
  • Movie Tickets.ca
  • Movie Tickets.cl
  • Movie Tickets.ie
  • Movie Tickets.mx
  • Movie Tickets.ni
  • Movie Tickets.sp
  • Movie Tickets.uk
  • Movie Tickets.us

MovieTickets.ca, chef de file mondial de ventes d'entrées cinéma á l'avance se trouve parmi les sites les plus visités pour l'actu, les interviews des célébrités, les critiques des films et les bandes-annonces. De même, vous y pouvez accéder toute l'info du cinéma, vérifier l'horaire des séances des films, regarder des vidéo-clips, plus encore.